Flash Info
Accueil > Actualité & technologie web > Un ad-block made in Google?

Un ad-block made in Google?

Le Wall Street Journal a récemment publié un article sur le projet de Google, l’intégration d’un bloqueur de publicités sur Chrome. On peut s’interroger sur les ambitions de ce dernier lorsque l’on sait que le géant d’internet vit en partie des revenus générés par la publicité en ligne.

Les publicités n’ont qu’à bien se tenir, Google entre en scène !

Le roi de la publicité en ligne s’attaquant lui-même à celle-ci, non vous ne rêvez pas ! Il se murmure que le géant d’internet aurait comme ambition de lancer son propre bloqueur de publicité pour vous débarrasser des formats les plus désagréables.

Selon le Wall Street Journal, Google travaillerait sur l’intégration d’un ad-block dans son navigateur Chrome. S’appliquant par défaut, ce dernier sera aussi bien présent sur la version pour ordinateur que sur mobile.

Google, navigateur le plus utilisé, pourrait bientôt filtrer les pubs considérées comme intrusives et gênantes dans l’expérience utilisateur. Cela semble ironique quand nous mesurons le poids des publicités pour la firme… Près de 90% du chiffre d’affaires 2016 de Google, soit environ 60 milliards de dollars est généré par la publicité online. Des sommes colossales sont en jeu et l’investissement de Google dans l’ad-block n’est donc pas sans intérêt.

google

Google à la poursuite d’un double objectif…

Pourquoi le géant de l’Internet, tirant une grande partie de ses revenus de la publicité online voudrait-il se lancer dans l’ad-blocking alors que cela parait contraire à ses propres intérêts?

  1. Les bloqueurs de publicité ont le vent en poupe !

Devenu l’un des navigateurs les plus importants au monde, Google désire dans un premier temps exercer sa puissance en contrôlant la diffusion des outils de blocage de plus en plus populaires chez les internautes. La firme aurait tout intérêt à couper l’herbe sous le pied de ces nouveaux acteurs en pleine croissance. L’expansion des bloqueurs est une tendance préoccupante pour Google vivant en grande partie des revenus de la publicité en ligne. Ce projet tuerait ainsi toute forme de concurrence et renforcerait sa suprématie!

       2. Fini les paiements!

Souvent bloquées par AdBlock et autres logiciels, les pubs de Google n’atteignent pas leur cible. C’est pourquoi la société doit nécessairement trouver des solutions pour contourner la barrière des bloqueurs de pubs. Par exemple, en payant Eyeo, éditeur allemand de AdBlock +, Google obtient un laisser-passer pour la diffusion de ses publicités. La création de son propre bloqueur viendrait donc supprimer ces dépenses.

Pour résumé, l’intégration d’un bloqueur de pubs représente le meilleur moyen de stopper la croissance des sociétés spécialisées tout en n’ayant plus à payer pour contourner le barrage. Ainsi, le roi de la publicité en ligne renforcera sa puissance en incitant les annonceurs à passer par ses services pour être certain que leurs pubs soient belle et bien diffusées.

GoogleAdBlock

Vers un blocage total des publicités ?

Adieu  pop-ups, pubs sonores, publicités recouvrant la totalité de votre écran et autres vidéos compte à rebours ! L’ambition de Google est de bloquer les publicités jugées les plus intrusives par la Coalition for Better Ads. L’objectif est à l’amélioration de l’expérience utilisateurs grâce à la suppression des nuisances.

Les réclames boycottées par Google seront celles dont les caractéristiques  sont  classées comme « inacceptables » par l’association. D’après les informations, la société se baserait donc sur ce classement pour juger les publicités des sites et bloquer les plus gênantes. Contrairement à d’autres ad-block, toutes les publicités ne seraient pas concernées mais mieux vaut être vigilant sous peine d’être pénalisé.

Sans communication officielle de la part de Google, reste maintenant à savoir si l’intégration d’un ad-block restera au stade de projet ou si elle sera réellement mise en place. L’avenir nous le dira alors attendons les prochains mois pour avoir une réponse !

A propos Samantha Brunel

Les commentaires sont fermés